L’innovation sociale comme vecteur de changement social et institutionnel

 

Cette session porte sur l’innovation sociale comme vecteur de changement social et institutionnel. Elle est ouverte à toutes les contributions, sous forme d’articles conceptuels, d’études empiriques ou d’études de cas qui documentent de manière rigoureuse et intéressante des expériences d’innovation sociale à succès en termes de changement social, de changement institutionnel et d’impact social. La priorité sera accordée aux expériences et études de cas dans les pays en voie de développement, incluant les pays méditerranéens.

Considérée comme une approche novatrice pour remédier aux défaillances des gouvernements et du marché (Sud, VanSandt, & Baugous, 2008), l’innovation sociale s'est récemment imposée dans la résolution de grands défis sociaux tels que la pauvreté et l'exclusion sociale (Besançon, Chochoy, & Guyon, 2013; Dandurand, 2005), mettant l'accent notamment sur la reconfiguration des ressources en vue de générer un changement social (Osburg & Schmidpeter, 2013). Néanmoins, malgré l'émergence et le développement rapide de la recherche portant sur l’innovation sociale, nous avons une compréhension limitée de la manière dont ces innovations sociales émergent, se négocient entre acteurs institutionnels, et comment elles peuvent générer un changement social et institutionnel au sens cognitif (croyances, valeurs), normatif (pratiques et techniques) et règlementaire (cadre légal) (de Bakker, Dorado, Marti, & Zietsma, 2015; Scott, 2013).

Cet appel à contributions vise notamment à accueillir des propositions de contributions dans les domaines développés ci-après, sans qu’ils soient exhaustifs.

 

Avec nos meilleurs sentiments,

Les organisateurs